1000m2 de forêt (1)
38 logements locatifs sociaux
(projet BBC)
10/12 rue Bonnet à Clichy - La Garenne
Concours 2011

Maître d’ouvrage
Efidis

Coût
3 950 000€ HT

Programme - Surface
38 logements locatifs (PLS et PLUS)
Surface shon : 2566 m2
Foret : 956 m2

Equipe
Hondelatte  Laporte architectes, mandataire, Anna Chavepayre, architecte associé
Cyrille Marlin, paysagiste

Présence du vivant dans le projet d’architecture : un microclimat
Le point de départ du projet est le jardin existant, bien exposé au Sud/ Ouest de la parcelle. il est agrandi et dupliqué en verticalité. Une structure en bois, se développe sur toute la hauteur du bâtiment. Elle est le support d’un jardin peu ordinaire : une forêt suspendue.

Ce dispositif forme un filtre végétal qui crée un microclimat tampon entre les logements et le périphérique. Il fonction comme brise vent, une protection solaire, atténue le bruit du périphérique et purifie la pollution comme un poumons vert.

1000m2 de forêt (2)
A chaque niveau de la forêt suspendue, un arbre est planté. Ainsi, chaque habitant verra au moins un arbre. Il pourra l'admirer tous les jours depuis son salon ou sa chambre. Il pourra suivre sa croissance au cours des années, ses changements d'apparence au cours des saisons, sa capacité à bouger dans le vent, à faire une douce ombre portée sur le sol ou les murs de l'appartement en fonction de l'orientation de celui-ci, des saisons, du temps qu'il fait et de l'heure de la journée... . Il pourra y observer les oiseaux, les passereaux (rouge-queue, rouge-gorge, bergeronnette, mésanges...) qui ne manqueront pas de venir s'y poser...

L’arbre sera son jardin, faute de jardin potager ou d’une pelouse à laquelle il rêve peut-être. La proximité inattendue et surprenante de l’arbre suspendu au deuxième, troisième, quatrième étage... fera l’effet d’un jardin tout entier destiné à l’habitant.

Mais en même temps, chaque arbre-jardin individuel aura une autre destination, collective. Il sera l’un des arbres de la forêt suspendue. Et cette forêt suspendue donnera au bâtiment neuf une image singulière, une impression réelle de présence de la nature en ville, qui non seulement permettra une identification claire, mais surtout offrira un caractère de douceur accueillante toujours bien perçue évidemment par les habitants eux-mêmes au moment de rentrer chez eux par exemple mais aussi par les habitants du quartier alentour.

1000m2 de forêt (3)
Le terrain est petit, implanté à l’angle des rues Bonnet Nord et Ouest, en mitoyenneté avec des immeubles R+5 appartenant à la même Maîtrise d’ouvrage. La présence d’un jardin sauvage existant qui abonde de figuiers et de rosiers témoigne d’une orientation ensoleillée, propice au développement du végétal. Rue Bonnet Ouest, les immeubles en vis-à-vis sont bas (R+1) ce qui a favorisé l’ensoleillement de ce jardins.

Les espèces utilisées seront des espèces très appropriées aux conditions climatiques générées par l’environnement bâti et urbain et les microconditions de milieu fabriquées par le projet. L’orientation et la taille suffisante des bacs sont très favorables à des espèces ne nécessitant ni arrosage ni entretien, que l’on retrouve facilement en milieu urbain dans les alentours du projet. Nous utiliserons des essences comme le figuier, le robinier, le pin, l’ailanthe, les buddleïas (arbres à papillons), les bouleaux... La forme initiale de l’arbre en cépée au moment de sa plantation favorisera un développement légèrement en épaisseur pour le contenir à des hauteurs de deux ou trois mètres.

1000m2 de forêt (4)
Plan masse

1000m2 de forêt (5)
Plan RDC

1000m2 de forêt (6)
Plan d’étage courant en partie basse R+1 – R+6

1000m2 de forêt (7)
Plan d’étage courant en partie haute R+7 – R+10

1000m2 de forêt (8)
1000m2 de forêt (9)
1000m2 de forêt (10)
Vue depuis le périphérique