Allier de sites en sites (1)
Inventories et évaluation de la politique
des sites inscrits et classés dans
le département de l’Allier +
Mise en place d’un observatoire
photographique des paysages.
Etude paysagère - 2005

Maître d’ouvrage
DIREN 63 (Direction Régionale de l’Environnement de la région Auvergne)

Surface
département entier

Équipe associée
Alex Pernet : paysagiste

Allier de sites en sites (2)
Commande d’une étude sur le département de l’Allier
Le service des sites de la DIREN Auvergne nous demande d’évaluer la politique des sites inscrits menée dans le département de l’Allier. Il est demandé, pour chaque site inscrit (36), de reconstruire une base de données claires rendant compte de son état par rapport à l’époque de son classement, de son évolution en fonction des raisons de son classement, de sa fréquentation actuelle, du type de gestion menée par les acteurs locaux et des aménagements qui ont pu y être faits. A partir de cette base de donnée, nous devons mettre en place un appareillage critique quant à l’inscription des sites. Il nous est notamment demandé de donner des éléments pour réorienter cette politique dans une perspective de politique de préservation des paysages. Et pour cela, il nous est demandé de jeter les bases pour la mise en place d’un observatoire des paysages dans le département.

Allier de sites en sites (3)
Elément de réponse 1 :
Notre méthode d’investigation a été simple : un premier voyage dans le département pour se familiariser à tous ses paysages en se rendant sur les 36 sites inscrits. Un deuxième voyage avec le commanditaire de la DIREN pour rendre plus concret nos réflexions.

Allier de sites en sites (4)
Elément de réponse 2 :
Nous nous sommes rendus compte que la plupart des personnes concernées par les sites historiques les connaissaient peu et que bien souvent les discussions qui leur étaient relatives étaient sans issue par le simple fait que les documents sur lesquels elles s’appuyaient étaient peu parlants et ne permettaient pas de réduire la distance entre les décideurs et les sites.

Nous avons donc décidé de  produire un document sur lequel il serait facile pour les décideurs de s’appuyer pour parler ensemble relativement concrètement des sites. Pour chaque site, au lieu de faire un habituel rapport écrit, nous avons produit un document sous forme d’un feuillet de 4 pages que nous avons appelé  « carte paysagère du site », constitué d’une double page centrale de photographies du site et de deux pages de textes informatifs.

Au lieu de faire une « photographie significative du site » telle qu’il nous l’avait été demandé par la DIREN dans sa commande, nous nous sommes rendu compte, sur le terrain, que ce serait avec une quinzaine de photos confrontées les unes aux autres par des fragments de textes que la réalité paysagère du site pourrait apparaître au lecteur du dossier. Cet ensemble de photos a constitué la   « carte paysagère » de chaque site.

Allier de sites en sites (5)
Elément de réponse 3 :
Nous avons dressé une autre forme de carte pour mettre en place un observatoire des paysages, non pas seulement en inventoriant des points de vue mais en différenciant des procédures photographiques en fonction de chaque paysage. Par exemple, une procédure consiste à prendre 10 photographies le long de la RN7 aux endroits montrant ce qu’elle a été dans le passé et son évolution jusqu’à aujourd’hui. Une autre consiste à prendre un ensemble de photographies en suivant les occupants quotidiens d’un territoire de 1 km2 durant une journée (agriculteurs, villageois du bocage bourbonnais…). A chaque paysage correspond donc une procédure de photographies et un nombre particulier de photos pour rendre compte des différents regards qui investissent, ou ont investi dans le passé, les territoires du département.

Allier de sites en sites (6)
Allier de sites en sites (7)
Allier de sites en sites (8)