Campagne habitée (1)
Etude urbaine et paysagère
ZAC du Séqué Bayonne
2005

Maître d’ouvrage
Ville de Bayonne + SEPA

Programme - Surface
Plan paysager et urbain de la ZAC d’habitat du SEQUE (500 logements) pour un dossier de création.
15 ha.

Elément de réponse 1 :
Une promenade sur la zone a suffit pour se rendre compte de la qualité des ambiances existantes. J’ai donc proposé de faire, dans un premier temps, la liste de ces ambiances et de les illustrer le mieux possible par des « cartes paysagères » (ensemble de planches de photos combinées dans un sens particulier) pour que la discussion s’organise concrètement autour de l’expérience de ces ambiances et non à partir de plans et dossiers préexistants sur la zone.

J’ai proposé de conserver les ambiances existantes et de s’appuyant sur leur qualité pour trouver des localisations de logements et des aménagement extérieurs susceptibles de les conforter.

Campagne habitée (2)
Elément de réponse 2 :
Je me suis posé la question suivante : quel type de paysage pour la nouvelle zone d’habitation ?
Le paysage du nord de Bayonne est un paysage de campagne périurbaine de grande valeur historique (histoire maraîchère et fruitière) à seulement 1 km du centre ville. J’ai proposé d’inverser le processus habituel de progression de la ville, qui colonise sa périphérie en la détruisant, en m’appuyant sur les qualités de la campagne existante pour inventer un paysage de « campagne habitée » en périphérie de ville.

Campagne habitée (3)
Elément de réponse 3 :
Dans les zones de champs agricoles ouverts, j’ai proposé de conforter l’ambiance agricole par un motif paysager qui résulte de l’histoire du lieu : le verger. Un vrai verger sera planté près de la ferme. Il servira de couloir écologique entre les deux vallons qui cernent la ZAC. De vieux habitants, fermiers, ont rappelé l’existence de vergers de pommiers pour le cidre, il y a longtemps, dans ces vallons Nord de Bayonne. Le verger sera donc à majorité de pommiers mais comprendra aussi pruniers, cognassiers, cerisiers et figuiers pour le rendre attractif durant une longue période de l’année en  générant de nombreux événements de floraison et fructification. Le verger sera traversé par la route primaire qui desservira l’intérieur de la ZAC et par la piste piéton cyclable. ll mettra en scène l’entrée dans la zone de logement.

Campagne habitée (4)
Elément de réponse 4 :
Le verger se prolongera de façon plus libre dans les espaces entre les immeubles de logements. Un jeu sur le relief induira une lecture forte de la zone en paysage de campa- gne (ondulation du sol formant des collines plantées d’arbres fruitiers épars dans la zone nord et pentes accédant aux belvédères des montagnes dans la zone sud).

Elément de réponse 5 :
Dans la zone sud de l’opération, l’accès visuel à la montagne sera privilégié. Cet accès sera non seulement favorisé dans une disposition des logements (Faire en sorte qu’une grande partie puisse apercevoir les montagnes) mais aussi et surtout par l’aménagement d’une zone parc public surélevé par rapport à son niveau initial (récupération des déblais). Ce parc sera ponctué de belvédères (petites buttes). L’accès aux montagnes ne sera donc pas privatisé comme cela tend à se faire depuis longtemps sur les coteaux nord de Bayonne mais au contraire jouera un rôle attractif de promenade pour les habitants.

Campagne habitée (5)
Elément de réponse 6 :
La présence réduite de la voiture en apparence pour conserver une vraie ambiance de campagne et de forêt.
L’orientation principale prise pour concevoir la ZAC est basée sur une prise de position concernant la présence de l’automobile dans l’environnement quotidien de ses futurs habitants. Pour pouvoir conserver une ambiance de campagne et de forêt, le projet réduit tout d’abord la quantité de circulations de desserte. Il réduit aussi la présence de trottoirs en proposant un parcours alternatif pour les piétons et vélos dans des ambiances agricoles et forestières. Aucune voiture ne se garera le long des voies de circulation. Les parkings seront intégrés sous les logements, légèrement en contrebas (semi enterrés mais ouverts sur l’extérieur) pour la plupart. Malgré un nombre de places de parking important, les automobiles n’occuperont pas le premier plan apparent de la zone.

Campagne habitée (6)
Elément de réponse 7 :
A chaque ambiance du site devra correspondre une architecture particulière.

Elément de réponse 8 :
Un jardinier agriculteur, habitant sur la zone, sera nécessaire pour l’entretien des vergers et espaces verts de la ZAC.

Campagne habitée (7)
Campagne habitée (8)
Campagne habitée (9)
Campagne habitée (10)
Campagne habitée (11)