Jardin pour L&A (1)
Jardin individuel à Père-Lachaise
Pour A. et L.
Paris XI (1998)

Paysagiste
Cyrille Marlin

A. et L. habitent dans un appartement à Paris dans le XIème arrondissement, près du Père Lachaise. Elles aimeraient avoir un jardin mais n’ont pas de terrain pour le faire.

Elément de réponse 1
Beaucoup d’habitants du quartier vont se promener dans le cimetière du Père Lachaise comme dans un parc.

Jardin pour L&A (2)
Elément de réponse 2
En me promenant dans le cimetière, je constate que les pots abandonnés sur des centaines de tombes du Père Lachaise représentent un potentiel foncier étonnant en plein cœur de Paris. Si l’on rassemblait ces morceaux de terre, j’ai compté que cela ferait environ 650 m2 de terrain libre pour 1 hectare de Père Lachaise. Soit environ 6500 m2 pour tout le cimetière.

Elément de réponse 3
Je décide de faire le jardin dans le Père Lachaise en exploitant ces petits bouts de terrains abandonnés. Une petite zone du Père Lachaise est choisie avec soin pour devenir le terrain susceptible de recevoir le jardin de A. et de L.. C’est une des zones les plus ensoleillées du cimetière.

Jardin pour L&A (3)
Elément de réponse 4
Je plante des graines de roses trémières récoltées lors d’un séjour dans l’ile de Ré et celles d’une Apiaceae récupérées en Castille l’année précédente. Les plantes poussent et la zone devient le jardin de A. et de L.

Photos pris par A dans son jardin.

Jardin pour L&A (4)
Elément de réponse 5
Le territoire du jardin se superpose à celui du cimetière. Pour A.et L., le cimetière est un grand parc rempli d’espèces variées : celles entretenues par les jardiniers du cimetière ; celles plantées par les gens pour fleurir les tombes ; et celles plantées pour elles. Le jardin est donc conçu comme une hétérotopie. Au milieu d’une grande diversité de plantes, les roses trémières du Père Lachaise sont invisibles pour quiconque traverse le cimetière. Pour A. et L., elles sont les seules roses trémières du cimetière.

Jardin pour L&A (5)
Elément de réponse 6
La pratique quotidienne du jardinage de L. et A. passe inaperçue au sein d’un territoire où de nombreuses personnes viennent fleurir et entretenir des tombes.