Jardin Yanaka (1)
Les jardins des habitants de Yanaka, Quartier de Yanaka, Tokyo
2001-2003

Maître d’ouvrage
Ministère des Affaires Etrangères, Université de Tokyo

Programme
Recherche sur la présence de la nature dans la ville japonaise dans le cadre de la Bourse de recherche Lavoisier Japon

Paysagiste
Cyrille Marlin, Chercheur invité à l’Université de Tokyo Department of Architecture Laboratory of Environment and City Planning

Jardins d’habitants dans l’espace public d’un quartier d’habitation de Tokyo

Etude paysagère et urbaine
Le quartier de Yanaka à Tokyo est connu pour les jardins que font les habitants dans l’espace public, dans les ruelles, devant chez eux. La densité de ces jardins est telle que l’image du quartier en est très redevable. A tel point que l’ensemble des ruelles du quartier semble avoir fait l’objet d’un aménagement exploitant largement la présence du vivant.

Jardin Yanaka (2)
Pendant trois ans, j’ai observé les habitants de ce quartier en train de faire leurs jardins pour saisir le sens de cette procédure autonome d’aménagement de l’espace public au cours de laquelle aucun architecte, paysagiste, ni urbaniste n’est intervenu.

La méthode d’observation a été simple. Par chance, j’ai pu habiter dans ce quartier. Par chance encore, la vieille dame qui habitait au RDC de ma maison m’a nommé jardinier en chef du petit jardin qu’elle entretenait devant sa maison dans la ruelle. J’ai donc pu observer de près ce que faisaient les habitants en plaçant l’action de faire un jardin au centre de ma méthode.

Jardin Yanaka (3)
Les diverses recherches que j’ai pu faire au Japon portent toutes sur les diverses formes de présence des éléments naturels dans la ville et l’environnement quotidien de ses habitants.

Jardin Yanaka (4)
Jardin Yanaka (5)
Jardin Yanaka (6)
Jardin Yanaka (7)
Jardin Yanaka (8)
Jardin Yanaka (9)
Jardin Yanaka (10)
Exemples de trois jardins de la ruelle

1. Yanaka 3-9-19
Une étudiante a disposé des objets et des plantes sur les marches de l’escalier donnant accès à son logement à l’étage. Régulièrement, les objets changent de place ou disparaissent, et de nouveaux objets sont installés pour un temps : des fleurs coupées dans des vases, un ours en paille dans un pot de fleur, des coupelles vides, deux bougies allumées une nuit, etc. Elle se sert de l’escalier comme d’un terrain pour son jardin. Le jardin est une sorte d’exposition partielle d’objets personnels acquis au fil des événements quotidiens de la vie de l’étudiante. Un jour, elle déménage et les marches sont vides.

Jardin Yanaka (11)
2. Yanaka 3-11-4
Un vieil homme sourd habite la maison voisine de celle de madame Tsubaki, Dés qu’une fête a lieu dans le quartier, il orne des branchages posés en permanence devant sa maison contre des arbustes de fleurs artificielles provenant de la fête en question. La couleur des fleurs est variable en fonction de la fête. La durée de la floraison artificielle ne dépasse pas deux jours.

Jardin Yanaka (12)
3. Yanaka 3-11-1
Une vieille dame s’occupe de la propreté de l’emplacement des poubelles des habitants pour le ramassage. Elle a fait de l’emplacement en question un jardin mobile “à la française”. Elle a disposé le long du mur un ensemble d’une dizaine de pots également espacés. Deux arbustes ont été disposés aux deux bouts donnant au jardin un aspect symétrique et orthogonal. La veille du passage du camion poubelles, elle déplace les pots pour permettre l’entassement des sacs poubelles par les habitants de la ruelle. Les deux arbustes d’angles sont laissés en place délimitant l’emplacement au sein duquel il est possible de mettre sa poubelle. Le feuillage des arbustes et les fleurs éventuelles émergent du stock de poubelles. A 8heures 15, une fois les poubelles ramassées, les pots sont de nouveau alignés contre le mur. Pendant trois mois, une image de château dans un jardin anglais est resté accrochée au dessus des sacs poubelles et des plantes contre la fenêtre qui donne sur l’emplacement.