HOURRÉ, LA POÉTIQUE DU PAYSAGE

©collectifencore_HOURRE01.jpg

RÉHABILITATION Transformation d’une ferme basque en une habitation accessible PMR, lieu de fêtes, séminaires et atelier de travail.
 

UNE RUINE SUR LA COLLINE Outre la problématique de rendre le lieu habitable et accessible (un des membres de la famille est en fauteuil roulant), il s’agissait d’adapter un bâti agricole de près de 300 ans à un mode de vie contemporain et raisonné, sans en trahir l’identité.
 

©collectifencore_HOURRE04

BÉNÉFICES Une de nos préoccupations principales consiste à toujours nous assurer que chaque espace et chaque intervention que nous effectuons, créent de multiples bénéfices. C’est redoutablement efficace financièrement mais cela permet en plus de démultiplier les usages et au final, de donner aux habitants une grande liberté d’utilisation et de créativité quand à la façon d’investir, de vivre et découvrir leurs espaces.
 

©collectifencore_HOURRE05

POROSITÉ La création de terrasses couvertes (volumes tampons) au sud (ci-dessus) et à l’ouest, participe largement à l’efficacité bioclimatique du bâtiment. Elle est aussi renforcée par un travail des murs à la chaux qui conservent ainsi pleinement leur capacité à stocker la chaleur en hiver et à rafraichir la maison l’été. Les ouvrants sont placés sur des coulissants en façade. Ils disparaissent lorsqu’on les ouvre, de telle sorte que les frontières entre la nature et le bâti s’évaporent. Seuls restent la chaleur, l’air, le coucher du soleil, le vent et les oiseaux.

ESKATZ

Les jours se suivent et ne se ressemblent jamais.

ÉLOGE DE LA GRATUITÉ La trouée sur le ciel, occasionnée par l’effondrement partiel de la toiture, est pérennisée grâce à l’installation d’une verrière à double pente. Elle permet également de chauffer à moindre frais la maison pendant les mois d’hiver alors qu‘un rideau thermique micro perforé coupe les rayons de soleil des chaudes journées d’été avec une incidence limitée sur la luminosité intérieure de la maison. Autre bénéfice qui n’est pas pris en compte par les logiciels des ingénieurs, il n’est pas rare de découvrir au dessus de nos têtes, à travers la verrière, des milans royaux qui offrent le spectacle de leurs volutes silencieuses dans le ciel.

D’UNE PIERRE DEUX COUPS Toujours dans un soucis d’efficacité et de liberté, lorsque nous pensons un escalier (à gauche), il devient aussi une bibliothèque, un meuble de cuisine, un bar et un garde manger. Plutôt que d’installer des garde corps, nous les remplaçons par des filets qui transforment alors du vide en un espace de jeux et de hamacs géants (à droite). Le volume est préservé et la lumière démultipliée.

MORE IS MORE De la même manière, un plancher se transforme en station de travail (à gauche) et une rambarde d’escalier (à droite) en bibliothèque.

©collectifencore_HOURRE11

AUBERGE DE JEUNESSE En fonction de l’occupation de la maison (fêtes, amis de passage, etc), un dortoir à double niveau offre 6 double lits.

SALLES DE BIEN
 

BELVÉDÈRE En conservant les espaces généreux autrefois dévolus au labeur et en les ouvrant ici et là, nous transformons la ferme en un belvédère en contemplation et observation du paysage et de la faune et flore environnantes. La création de rampes (à droite et ci-dessous) permet un accès naturel des deux niveaux du bâtiment à une personne en fauteuil roulant, sans avoir recours au fonctionnement souvent aléatoire et capricieux d’un ascenseur.
 

©collectifencore_HOURRE17

LAISSER-ALLER

MAISON MONDE
 


SURFACE 720 m² SHON
MAITRISE D'OUVRAGE PRIVÉE
LIVRAISON 2015
 

CREDIT PHOTOGRAPHIQUE ENCORE (CHANTIER) - MICHEL BONVIN (PROJET TERMINÉ)